Le cinéma enregistre la réalité et la transforme en un point de vue, une œuvre filmique vient toujours après le fait réel, elle est la synthèse de plusieurs éléments : acteurs, techniciens, décors, sons… et avec tous ces éléments apparaît le concept du vraisemblable au cinéma.
Le vraisemblable donne à la réalité une image construite par des normes : tel type, de personnage, tel musique, tel décors correspond à tel action, tel plan ou bien tel film.
Tous les livres académiques nous proposent ce qu’on doit faire pour garantir une vraie ressemblance dans l’écriture cinématographique.

« Dans les films à suspense : pourquoi les héros ne vont-ils pas simplement voir la police, quand ils sont poursuivis par des méchants ou qu’ils sont victimes d’un malentendu ? Il convient dès lors d’établir soigneusement à l’intention du spectateur l’impossibilité de prévenir ou de convaincre la police ».

Si une situation filmique pose une invraisemblance, il ya toujours des solutions scénaristique et ces solutions varient dans l’espace et dans le temps parce que le monde qui nous entoure évolue, le vraisemblable demande que toute action soit provoquée selon les personnages, la situation dans laquelle ils évoluent.
Le vraisemblable est une vérité logique ordonnant la bonne marche de l’histoire racontée par le cinéaste. Une fiction est un espace où un protagoniste se met face à un conflit et va tenter de l’arrêter pour vaincre.
Il faut faire la différence entre le vrai et le vraisemblable, une histoire peut être vrai mais pas vraisemblable.
Si on considère que tout procède du vraisemblable au cinéma, car on peut modifier et dépasser le réel pour exprimer une vision personnelle, celle du réalisateur, qui n’accepte pas le réel et essaye de le reformuler à partir de sa conception et de son imagination qui cherche s’approcher de la perfection.
Le cinéma nous offre le libre choix pour représenter une situation ou une histoire inspirée du réel et de la modifier d’une manière intelligente pour que le spectateur puisse s’y identifier d’une part et pour montrer le vrai recherché d’une façon sensible.
Dans le processus de création d’une séquence, la cohérence est un élément primordial pour la construction filmique. Ainsi que l’homogénéité des éléments influencent directement sur la crédibilité recherchée.
Le vraisemblable ne représente qu’une possibilité parmi d’autres pour construire un film.

Le vraisemblable n’est ainsi qu’une possibilité parmi d’autres de construire un film. Nous pouvons tout aussi bien demander au spectateur un engagement plus personnel face à ce qu’il voit et lui permettre d’imaginer plus librement la vie. Cet engagement rend possible le cinéma comme apprentissage du monde. Mais qu’arrive t il si le discours cinématographique devient invraisemblable ?
L’invraisemblable dans le cinéma titille. C’est comme si le réalisateur soit se moquait du spectateur, et lui pousse à une réflexion, un aller retour inconfortable entre la fiction et la réalité, nous empêchant d’embarquer sur la bateau tranquille de l’histoire.
Une autre possibilité existe aussi, c’est que le réalisateur soit fou ou incompétent.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.